Accueil > Documentation > Conférences > « De plume et d’épée » : Agrippa d’Aubigné, combattant et écrivain.

« De plume et d’épée » : Agrippa d’Aubigné, combattant et écrivain.

Claude-Gilbert DUBOIS
Professeur émérite à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux-3

Synopsis de la conférence

Agrippa d’Aubigné (1552-1630), « fils de Jean d’Aubigné, Seigneur de Brie en Saintonge, et de Damoiselle Catherine de l’Estang, naquit en l’hostel Saint Maury près de Pons ». C’est ainsi qu’est transcrit, par d’Aubigné lui-même, dans Sa vie à ses enfants, le premier événement d’une existence qui fut riche en coups d’épées, en batailles gagnées et perdues, à travers toutes les provinces françaises, Saintonge, Touraine, Gascogne, Poitou, et même à Blaye, sans compter bien sûr Paris. Combattant d’une seule cause, celle de la Réforme, aux côtés d’Henri de Navarre. il parcourt les routes jusqu’au triomphe du roi. En même temps ou après coup, il écrit ; poète lyrique et amoureux dans Le Printernps, polémiste truculent et subtil dans ses oeuvres en prose, mystique religieux et patriote convaincu, il reste l’auteur du seul grand poème épique de l’âge baroque en France qui soit passé à la postérité, Les Tragiques (1616). Souvent comparé à Victor Hugo, il est un de ceux qui, par leur imagination visionnaire, l’efficacité de leur esprit satirique, l’élévation de leur pensée jusqu’à l’universel, leurs luttes en faveur d’idées qui ont constitué, pour chacun en son temps, leur idéal, leur manière d’associer les lettres aux luttes, ont marqué leur siècle et laissé une empreinte forte dans l’histoire des lettres françaises.

Présentation du conférencier

Claude Gilbert DUBOIS

Claude-Gilbert Dubois, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, agrégé de Lettres classiques, docteur de l’Université de Paris-IV-Sorbonne, docteur d’Etat, directeur honoraire de l’UFR de Lettres de Bordeaux, président honoraire de la « Société Française d’Etudes du Seizième Siècle », a enseigné la littérature française (notamment celle du XVIe siècle) à l’Université Michel-de­Montai gne,-Bordeaux-3, où il a créé le « Laboratoire d’Etudes sur l’Imaginaire » (LAPRIL) et le « Centre d’Etudes sur Montaigne et son temps » (aujourd’hui « Centre Montaigne »). Il a publié une vingtaine d’ouvrages sous son nom, une quarantaine d’autres en collaboration et quelques 250 articles spécialisés. On peut citer : Agrippa d’Aubigné : Les Tragiques (Nizet, 1970) Celtes et Gaulois au XVIe siècle ( Vrin, 1972), La Conception de l’Histoire au XVIe siècle (Nizet, 1977), LeManiérisme (P.U.F., 1979) L’imaginaire de la Renaissance (P.U.F., 1985), La Poésie du XVIe siècle ( Bordas, 1989, rééd. P.U.Bordeaux, 1999), Le Baroque, profondeurs de l’apparence (Larousse, 1972- rééd. P.U.Bordeaux, 1995), Essais sur Montaigne (Paradigme, 1992), Le Baroque en Europe et en France (P.U.F., 1995), et Le « bel aujourd’hui » de la Renaissance (Seuil, 2001).




Version imprimable de cet article Version imprimable

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette